Expérience de bonheur n°1 : laisser la confiance agir !

Mon fils a sauté dans la piscine sans brassard !

Que vois-je ?

Mon mari plonge dans la piscine et mon fils de 5 ans aussi, mais sans brassard.

Il les a gardé toute l’après-midi pour se baigner et en voyant son père plonger, il a oublié qu’il venait de les enlever pour sortir de l’eau. Mon mari nage sous l’eau et ne s’aperçoit de rien.

Je suis sur le bord de la piscine, debout ; je suis sur mes gardes et j’observe . Je regarde Victor, surpris, qui “hésite” entre le sur-l’eau et le sous-l’eau et se dépatouille pour rejoindre la margelle de la piscine. Mon beau-père assiste également à la scène et scrute comme moi. Mon mari revient de sa longueur.

Victor est au bord de la piscine, fier comme un pape de s’être “jeté à l’eau” : “je veux m’entrainer à nager !”

Il est tard en cette fin de week-end et c’est normalement l’heure de rentrer. Mais il y a des moments cadeaux, comme celui-ci, qu’il ne faut pas laisser passer ! Merci la vie ! Victor installe dans la piscine des objets gonflables (planches, bouées, ballons…), certains diront “sa sécurité contextuelle”. Il se met alors à nager dans le sens de la longueur, un tout petit peu d’abord puis revient à son point de départ avant de repartir pour quelques centimètres de plus. A chaque fois un peu plus loin. Mon beau-père reste au bord de la piscine et lui tend la perche si nécessaire. Il nage un peu plus à chaque fois ! Et combien de fois ! Victor est intarissable infatigable ! Porté par son exaltation, il nage jusqu’à épuisement. Nous sommes à côté de lui et sans le lui dire, nous soutenons son élan.

Quelle expérience inoubliable !

J’ai adoré l’endurance et la persévérance avec lesquelles Victor, enthousiaste, n’a rien lâché et il s’est entrainé tout seul. Il a expérimenté l’apprentissage auto-géré. De la même manière qu’il a appris à marcher et à parler seul, il a appris à nager seul ! Les meilleurs cours de natation ne remplaceront pas cette expérience ! Il était en sécurité et pouvait explorer en toute confiance ses limites.

Victor a gagné en autonomie, en confiance en soi.

Depuis ce jour, il ne met plus les brassards et est en sécurité dans la piscine.

apprentissage autogéré

Il l’ explore dans tous les recoins, il est en sécurité et sait se déplacer, couler, flotter.  Moi aussi je suis confiante de le voir nager ainsi.

Un grand Merci à Fred, mon mari, d’avoir plongé et de ne pas l’avoir entendu sauter,

un grand merci à mon beau-père pour son attitude exemplaire (observateur bienveillant, sans jugement),

un grand merci à Victor pour cette magnifique leçon de vie :

Donnons à nos enfants l’opportunité de leur faire confiance !

Vous avez aimé cet article, cliquez sur j’aime et partagez-le !

2 commentaires


  1. Bravo, c’est vraiment des sensations uniques, ils sont capables de tout dans un contexte de confiance. La description est super.
    Antoine fait du foot, l’autre jour il a raté son premier match (manque d’énergie, de contact sur l’adversaire…). J’ai pas pu m’empêcher de le « recadrer » moi qui était une véritable teigne sur le terrain. Sa réaction m’a scotché, pas de pleur (ce qui est fréquent chez ses jeunes coéquipiers qd ils sont déçus) j’ai vu qu’il s’est retenu et sur les matchs suivants il s’est défoncé, concentré, est allé au contact et a marqué 5 buts. Il a franchi une étape. A chacun de ces buts, il était fier, il s’assurait que je regardais et me lançait un vrai regard de défis. J’ai regretté sur le coup ce « recadrage » mais il a eu un sursaut d’orgueil énorme. Il était fier de lui et moi aussi.

    Répondre

    1. Merci BORDEAUX pour ce partage d’expérience. Très beau challenge pour Antoine et très belle complicité entre père et fils.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *