SOS mère d’ado en détresse !

Au secours, mère d’ado en détresse !

Je pensais m’être préparée à ça et pourtant…

On ne m’avait pas dit que ce serait si difficile à accepter !

Mon fils est entré au collège. « C’est génial le collège » me répète-t-il tous les soirs. Les résultats scolaires sont excellents, les relations avec les copains et les profs aussi. Je devrai être ravie. Pourtant j’ai une boule dans la gorge ou au ventre.

adolescentQu’est-ce qui se passe ? Je vois qu’il change. Il grandit. Il rentre dans l’adolescence. Il a des hauts et des bas, les hormones. C’est normal tout ça. Je l’ai lu et relu, j’ai fait des formations, je me suis préparée à l’adolescence. Et pourtant…

Il s’affirme. Il change de posture : plus dominant, plus sûr de lui, plus provoc. Je sais tout ça. Il est en train de passer de l’état d’enfant à celui d’adulte et son travail est de couper le cordon avec moi. C’est normal. Je comprends cela. Et pourtant …

Notre relation change. Par moments je deviens transparente pour lui. Je n’ai plus d’impact. J’ai confiance dans notre lien. Et pourtant…

Et pourtant ça fait mal. Je suis en train de perdre mon enfant. Il ne sera plus jamais enfant. Je le vois comme un papillon. Il est dans sa chrysalide et je dois faire le deuil de la chenille. Cet état là ne reviendra pas.

chenille-papillon

Je n’en doute pas, il va devenir un magnifique papillon. A moi de travailler à accepter cette transformation. A la fois triste de perdre cet enfant, cette chenille, et confiante dans le papillon qu’il va devenir, je vois l’image de la mère que je suis se transformer elle aussi…

Et vous, comment avez-vous vécu cette période de deuil ? Quand votre enfant est devenu ado ?

Cliquez ici pour voir l’interview de Catherine Dumonteil-Kremer, auteur de L’adolescence autrement. A la fin de la vidéo elle évoque le deuil à faire pour nous parents de notre enfant devenant adulte.

Recherches utilisées pour trouver cet articlesos maman en détresse parents, sos parents en détresse, sos parents d\adolescent

2 commentaires


  1. Mon fils a eu 10 ans en mai et ça a été un gros électrochoc pour moi comme pour le papa. J’ai pourtant beaucoup profité de mon fils puisqu’il ne va pas à l’école mais je ne peux pas m’empêcher d’être nostalgique… Et puis en même temps, j’ai hâte, hâte de le voir jeune homme, de voir ce qu’il va devenir, s’il ira au bout de ses passions… Mais c’est sûr que l’adolescence va être une grande étape pour lui comme pour nous, ses parents… Merci pour ton article qui m’a fait me sentir moins seule!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *