Mon enfant dit NON quand je propose quelque chose !

Quand je propose une sortie, surtout si c’est nouveau, mon enfant dit NON.

Pourquoi mon enfant n’est-il pas partant comme je le voudrai quand je propose quelque chose ?

On a coutume de dire que l’enfant ressent beaucoup plus de choses qu’on ne lui dit. Il ressent entre autre mon attente, ma projection, le désir que j’ai sur lui qu’il vienne à la sortie que j’ai organisé.

La semaine dernière, je suis allée à un concert de bol tibétain. En rentrant, je me suis dit :

« Je vais le faire à la maison avec Pénélope, avant d’aller au lit, ça pourrait l’aider à s’endormir. » Je lui ai proposé. « Non c’est nul ton truc. »

J’avais projeté sur elle mon désir de le faire avec elle et l’attente que ça marche, que ça l’aide à s’endormir. Elle n’en avait pas envie. Elle a ressenti mon attente. Ca n’a pas fonctionné.

 

Que ressent l’enfant lorsqu’on lui propose quelque chose ?

L’enfant mesure sa liberté en disant NON. Ai-je vraiment le choix ?

– Est-ce une proposition du parent ? Sans attente cachée consciente ou inconsciente ?

– Ai-je vraiment le choix et la liberté de dire Oui ou Non ?

Ou bien,

– Est-ce un désir, une attente déguisée ?

S’il s’agit d’attente du parent et si je dis Non, il y aura des répercussions plus ou moins sensibles. Ces répercussions peuvent être que la « proposition » initiale va se transformer en obligation claire et nette. Ca peut aussi être une moue visible sur mon visage qui fait que l’enfant a bien senti que ce n’était pas une réelle proposition.

Je vois qu’il y a un spectacle de flamenco et je suis intéressée pour aller le voir. Je le propose à Pénélope en sachant que :

– Si elle est OK pour y aller, je suis ravie d’y aller avec elle

– Si elle n’a pas envie d’y aller, ça n’a pas vraiment d’importance car c’est tard le soir, c’est assez cher et pour ces raisons, c’est aussi bien de ne pas y aller.

Réponse de Pénélope : partante !

Je n’avais pas d’attente sur elle, elle avait envie d’y aller et était libre de dire OUI ou NON.

Quelle solution ?

Malheureusement, nous ne pouvons pas nous débarrasser tout de suite de toutes les attentes que nous projetons sur nos enfants.

En revanche, j’ai constaté que je pouvais me simplifier grandement la vie.

Avant de poser la question, je prends 3 minutes (respiration, centrage) pour être au clair avec moi-même. Est-ce une attente ou une proposition ?

– Est-ce que j’ai vraiment envie de faire cette sortie ? Est-ce que j’ai envie d’une crise avant le départ ? Est-ce que la « crise » ne me gâcherait pas la journée et est-ce que finalement, ce ne serait pas mieux de décommander (quand tout ça est possible bien sûr) ?

– Quand je récupère mon fils chez son copain et qu’il ne veut pas partir, est-ce que j’ai vraiment besoin de partir tout de suite ou est-ce que je peux lui proposer de jouer 10 minutes de plus pendant que je bois un coup avec la maman ?

– Est-ce que j’ai vraiment envie de faire du yoga avec mes enfants ou est-ce que je peux en faire seule ? J’ai remarqué que c’est souvent quand j’en fais seule qu’ils viennent en faire avec moi.

Quand il s’agit d’une attente non dérogeable, je formule une demande de type :

«Quand je vois que nous risquons d’être en retard chez la nounou de ton frère, je m’inquiète. J’ai peur que la nounou m’en veuille. J’ai besoin d’entretenir une relation de confiance entre elle et moi. Je te demande de partir maintenant. »

Quand finalement je vois que mon attente n’en est pas vraiment une et que plusieurs solutions sont convenables, je propose à l’enfant et nous choisissons ensemble, voire je le laisse choisir quand toutes les solutions sont envisageables pour moi. Il apprend ainsi à choisir, se décider, se responsabiliser (choisir c’est renoncer, choisir de rester à la maison jouer aux légos, c’est choisir de ne pas aller au parc voir les copains).

Il gagne en liberté. Je gagne en énergie. Nous gagnons en relations !

Et vous, comment réagissez-vous quand votre enfant dit NON ?

Pour les parents d’enfants plus jeunes (aux alentours des 2 ans), cliquez ici pour lire Pas d’attente sur nos enfants !

Cet article vous a plu ? Merci pour vos partages 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *