4 pistes pour aider mon enfant à remplir son réservoir affectif

Nous avons tous un réservoir affectif.

Ce réservoir affectif, d’attention et d’amour est vital pour notre bien-être. Il se vide et se remplit en fonction des évènements de notre vie. Il peut suffire d’un mot de travers pour qu’il se vide un peu ou complètement et il suffit d’une parole belle et juste pour qu’il se remplisse. Veillons donc à ce que ce réservoir soit toujours plein.

Surveillons –le comme un prêtre surveille son bénitier dans son église.

Réservoir affectif David Ellis

Crédit photo : David Ellis

Avec l’expérience et l’observation, je commence à voir quand le réservoir affectif d’un de mes enfants se vide. L’enfant devient grognon, râle plus souvent que d’habitude, cherche le conflit… Bref il réclame de l’attention !

Voici 4 pistes pour nous aider à remplir ce réservoir :

Piste n°1 : tout lâcher pour passer un moment spécial avec mon enfant

Cela arrive souvent le soir quand je prépare le repas et que j’ai plein d’autres choses à faire ! Mes enfants me rappellent qu’ils ont besoin de moi et que ma présence est plus importante pour eux qu’un bon repas. Je m’efforce de le conscientiser, je me dis qu’il vaut mieux la bonne humeur dans la famille qu’un repas dans les pleurs ou le conflit.

Je délaisse les fourneaux et je m’occupe de l’enfant en demande. Rassurez-vous c’est la théorie, je ne fais pas ça systématiquement. C’est ce que j’aimerais faire et que je fais heureusement de temps en temps.

Donc, en fonction de l’enfant, ça peut être :

– un gros câlin,

– une lecture,

– une sortie au parc,

– des roulés sur le lit : on se couche l’un sur l’autre et on tourne sur le lit jusqu’à être à deux doigts de tomber dans… les crocodiles (fou rire assuré)

Piste n°2 : je n’ai pas le temps aujourd’hui mais je planifie un temps dans la semaine spécial avec mon enfant

Si je n’ai vraiment pas le temps ou que c’est au dessus de mes forces, je leur propose de leur réserver du temps un peu plus tard pour :

– une promenade

– une sortie “magasins”

– aller au cinéma, à la patinoire, à la piscine…

Piste n°3 : de l’attention spontanée

– une parole valorisante

– un geste d’attention

– quelques secondes passées en tête à tête, sans parole de ma part, peuvent parfois suffirent. Je l’ai remarqué en particulier pour les petits bobos qui déclenchent de grosses crises de pleurs.

Piste n°4 : j’écoute mon enfant vraiment

j’écoute mon enfant. Je l’écoute vraiment (sans jugement) afin qu’il puisse décharger ses émotions négatives, sans essayer de lui apporter les solutions. Juste une écoute d’accueil bienveillante. Souvent, c’est qu’il a des choses à extérioriser. Parler lui permet de mettre les idées au clair dans sa tête. L’écouter lui permet d’être compris. C’est parfois ce dont il a besoin.

Le réservoir affectif c’est comme le réservoir d’essence de la voiture : quand il n’y en a plus, pas la peine d’essayer de faire autre chose. La voiture n’avancera pas.

C’est la même chose pour nos enfants : inutile de vouloir les faire avancer sans leur carburant : l’amour inconditionnel de leurs parents.

Vous avez aimé cet article, cliquez sur j’aime et partagez-le !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleanything, COMMENT REMPLIR LE RESERVOIR AFFECTIF, mon enfant se remplit, reservoir affectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *