Une astuce pour stimuler l’attention et la concentration !

Eric Gaspar, prof de maths, fondateur du programme neurosup (mariage des découvertes en neurosciences et des sciences de l’éducation), auteur du livre Explose ton score au collège nous dévoile :

une astuce simple et efficace pour stimuler l’attention et la concentration !

Bonne vidéo !

PHEH : Tout à l’heure je t’entendais citer un exemple intéressant sur la concentration. Il y a parfois des adolescents qui sont un peu dans la lune, on dit qu’ils ne sont pas ancrés, qui ont du mal à se concentrer . Au bout de 5mn en cours ils papillonnent. Tu citais l’exemple de ce que tu pratiques en cours. Peux-tu nous en parler ?

Eric Gaspar : oui bien sûr. Dans le prolongement des travaux de Jean-Philippe Lachaux, neuroscientifique français, spécialiste de l’attention, qui a écrit plusieurs livres sur le sujet, il montre que l’on ne peut pas rester concentré  à notre maximum pendant des heures et des heures. C’est impossible. Au bout de 15 minutes on estime que l’attention de n’importe quel adulte ou adolescent diminue. Il préconise donc une éducation de l’enfant à l’attention c’est à dire comment rester attentif en se fatigant le moins possible. Dans ce cadre là j’ai mis au point une méthode qu’on appelle  » la fluctuation attentionnelle « chez Jean-Philippe Lachaux ;  la méthode que j’ai choisie est d’utiliser 3 panneaux où il y a, non seulement une couleur, rouge pour dire c’est important, orange pour dire les grands traits de ce que je vais vous dire sont à retenir mais les détails vous pouvez les laisser tomber, ne vous inquiétez pas si vous ne les avez pas mémorisés, et puis 4 vous pouvez vous détendre, vous apaiser, là c’est quelque chose d’automatique ou ce n’est pas très important etc.. etc. Je me suis inspiré de l’échelle de douleur qu’il y a chez les médecins quand on nous dit vous avez mal sur une échelle de 0 à 10 c’est à combien à peu près ? C’est comme ça en fait que l’on sait. Je suis à 7 donc ce n’est pas le plus insupportable mais ça devient franchement assez pénible. Ma stratégie c’est que, chaque fois que je me trouve devant le tableau, je plaque un carton sur le tableau avec le numéro du degré d’attention qui est réclamé pour ce que je vais dire dans les 2 minutes qui suivent. Par exemple, je mets un  7 et ça signifie aux élèves : du moment que vous comprenez en gros ce que je vais dire, ça ira. Après je mets par exemple un 4 pour dire : là vous pouvez m’écouter comme si on était en train de bavarder sur un banc et puis quand je passe à quelque chose que je sais, moi, en tant que professionnel de la matière, être le pivot d’une leçon, qu’il ne faut surtout pas rater ce moment, là je mets du 10 et, en contre partie, ils savent que ça ne va pas durer 30 minutes. Ils savent que c’est 3 ou 4 minutes mais c’est vraiment super important. Le retour des élèves que j’ai est très positif puisqu’ils sont très nombreux à me dire : » écoutez, Monsieur, depuis que vous faites cette méthode, je n’ai jamais été aussi peu fatigué par un cours,  je suis beaucoup moins fatigué par le cours et j’ai l’impression que le cours passe plus vite ».

PHEH : finalement, je me souviens à l’école on nous demandait d’avoir pendant une heure la même attention. Là, avec cette méthode, on sait qu’il va y avoir des moments de respiration et plutôt de le décider soi-même parce qu’on est fatigué, on sait à quel moment ça va arriver. C’est une super méthode. Je trouve ça génial et en plus c’est tout simple, ça ne coûte rien, juste un peu d’organisation pour toi.

Eric Gaspar : oui. En tant que professionnel ou en tant que parent, on sait de quoi on va parler donc c’est juste une attention de 15 secondes et je me dis «  tiens je vais plaquer ça » et puis ensuite on peut parler et tout le monde est sur la même longueur d’onde. Pour les convaincre je leur passe des extraits par exemple de match de tennis où ils voient bien, qu’effectivement, le joueur est à 10 quand il va conclure son point parce qu’il sent qu’il y a un bon coup à jouer mais sinon, si c’est juste un joueur de fond de cours, c’est du 7, ils se renvoient la balle et puis après on verra bien pour les détails plus tard. A partir du moment où on leur montre que ça existe dans la vie réelle et qu’ils peuvent le faire, ils sont partants.

PHEH : on n’est pas là pour les piéger. On est là pour les accompagner.

Eric Gaspar : oui c’est ça.

PHEH : merci beaucoup Eric.

Eric Gaspar : de rien, ça m’a fait plaisir.

PHEH : neurosup.

Eric Gaspar : on tape sur internet et on tombe directement sur la première ligne.

PHEH : là on trouve beaucoup de schémas qui peuvent aider les parents et les profs pour améliorer leur enseignement.

Eric Gaspar : les parents, les profs peuvent télécharger gratuitement toutes mes séquences. Je les ai sous forme de diaporamas avec des vidéos comme ce que j’ai présenté aujourd’hui au Festival de l’ Ecole de la Vie donc c’est assez ludique, ça plaît aux élèves et j’y ai même attaché un fichier PDF relatant ce que moi j’aurais dit si c’était moi qui l’avait animé, comme ça ,même un parent par exemple qui n’y connaîtrait absolument rien en neurosciences mais qui voudrait projeter à son enfant le petit diaporama, il sait en fait pourquoi il y a cette image et après il peut s’exprimer avec mes mots ou avec les siens. Tout est adaptable et j’ai fait en sorte que les diaporamas ne soient pas protégés c’est à dire que, si on veut enlever des diapos parce qu’on pense que son enfant est trop jeune par exemple, c’est possible, si on veut mettre un mot à la place d’un autre on peut, si on veut mettre une photo de famille parce que ça parle plus que le petit dessin que j’ai pris sur Internet on peut le mettre ; ça crée l’émotion qui capte l’attention. Il y a de quoi faire. Et puis pour toutes les astuces qui ne figurent pas sur internet ils peuvent les trouver aussi dans un livre que les Editions BELIN ont eu la gentillesse de me faire publier et qui s’appelle  » Explose ton score au collège« . Ils ont mis le mot  » collège » mais en fait c’est pour cibler dans les rayons des hypermarchés, c’est du marketing, savoir où on le met.

PHEH : c’est pour aider les libraires.

Eric Gaspar : exactement.

PHEH : nous mettrons en tous les cas les liens vers ton site et vers ton livre sur le site PHEH et à bientôt.

Eric Gaspar : à bientôt et bon courage toi aussi.

Merci à Marie-France et Christian pour la transcription texte de la vidéo Clignement d'œil

Merci au Festival pour l’école de la vie et à l’agence Néo-bienêtre pour l’organisation de la rencontre Clignement d'œil

Vous trouverez encore plus d’astuces dans le livre d’Eric Gaspar : Explose ton score au collège !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleexplose ton score au college pdf, livre pour favoriser l attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *