Publié par Laisser un commentaire

Les couches lavables : comment les choisir et les utiliser ?

couches lavables

Comme beaucoup de parents de notre époque, vous avez entendu parler des couches lavables et seriez bien tentés par l’expérience. Mais avec tous ces modèles et tous ces systèmes différents, vous êtes un peu perdus. Ne paniquez pas, tout cela est bien plus simple qu’il n’y paraît !

A chaque couche lavable son point fort

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure des couches lavables et c’est tout à votre honneur ! En plus de réaliser des économies, vous allez réduire considérablement vos déchets et diminuer la quantité de matières indésirables au contact de la peau de votre bébé.

Sachez que chaque système a ses inconvénients et ses avantages, tout dépend de ce qui est le plus important pour vous :

–          le système couche + culotte imperméable : la couche joue le rôle d’absorbant et c’est la culotte de protection qui assure l’étanchéité. Cette dernière peut être réutilisée plusieurs fois avant lavage ;

–          le système tout en un  : un seul et même élément joue d’un côté le rôle d’absorbant et de l’autre assure l’imperméabilité. Plus pratique donc, mais moins économique ;

–          le système tout en deux  : à mi-chemin entre les deux précédents, ce système se présente comme le tout en un, à la différence que les éléments intérieurs absorbants se désolidarisent du tout pour être lavés à part et pouvoir ainsi conserver la partie de la couche non souillée.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les secrets de Jeanne Ashbé pour lire aux tout-petits

Certains modèles sont évolutifs de la naissance à l’acquisition de la propreté, d’autres sont proposés en plusieurs tailles et il vous faudra donc acquérir un nouveau lot pour suivre la croissance de votre enfant.

Au niveau des matières, il en existe beaucoup et encore une fois, vous serez seul capable de juger celle qui vous conviendra le mieux, selon ses caractéristiques :

–          le coton : il a la faculté d’être très résistant et son prix est relativement intéressant, son entretien est facile, le séchage est rapide mais son absorption est moyenne ;

–          le bambou : matière au toucher très agréable, il est fragile et sèche lentement, mais l’absorption est bien meilleure que celle du coton ;

–          le chanvre : il est, comme le coton, très résistant, mais son séchage est plus long. Son absorption, en revanche, est l’une des meilleures. Il fait partie des matières ayant le moins d’impact écologique ;

–          la microfibre : avec une bonne absorption et une bonne résistance, la microfibre sèche également très rapidement. Le point négatif reste principalement le fait qu’elle est entièrement synthétique et donc moins respectueuse de la peau de bébé.

Il existe encore d’autres matières mais ces quatre restent les plus utilisées.

Enfin, pour un même système et une matière identique, vous trouverez de nombreuses marques qui seront de qualité variable et qui vous correspondront plus ou moins, s’adapteront ou pas à votre bébé.

Astuce : vous pouvez acheter plusieurs modèles de couche d’occasion sur des sites de vente entre particuliers afin de les tester avant d’investir dans un kit complet.

On fait comment concrètement ?

personne se posant une question avec un gros point d'interrogation

Il faut savoir que les couches, quelque soit la matière choisie, n’atteignent leur capacité d’absorption maximale qu’après quelques lavages. Ne désespérez donc pas si la première utilisation n’est pas très concluante. Mieux vaut les laver plusieurs fois avant de les utiliser.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Nos conseils pour bien choisir votre nounou

Pour mettre la couche à votre enfant, il n’y a rien de sorcier. On procède de la même façon qu’avec une couche jetable, à la différence que des scratchs ou des pressions remplacent les bandes autocollantes habituelles. Pour les systèmes dont la couche n’est pas étanche, il suffit d’enfiler ensuite à bébé la culotte de protection.

Tout se joue lors de la préparation de la couche ! Pour les tout en 1, vous n’avez rien à faire de particulier. La couche se présente en une seule partie. Pour les tout en 2, le système absorbant (insert) doit être positionné dans la couche, par des pressions ou des scratchs, ou juste posé au fond. 

Il est conseillé de rajouter un tissu supplémentaire (booster) lors des siestes ou des nuits afin d’améliorer la capacité d’absorption. Vous pouvez également déposer dans le fond de la couche une feuille de protection (jetable) qui limitera le contact de celle-ci avec d’éventuelles selles.

Lors du change, vous jetez le voile de protection dans les toilettes (ils sont normalement faits pour ça) avec les selles éventuelles, rincez si possible la couche sale, puis vous la déposez dans un seau, bac… en attendant le lavage. Précision : pour le système couche classique + culotte, vous pouvez ne mettre à laver la culotte de protection qu’après plusieurs utilisations, en fonction de son état. Même principe pour le système tout en 2 : vous pouvez conserver la partie imperméable si seul l’insert est souillé.

Une fois stockées dans votre bac, les couches doivent être lavées dans un délai maximum de 3-4 jours,  l’idéal étant de le faire tous les 2 jours, afin d’éviter la prolifération des bactéries et les odeurs. Vous pouvez tout à fait laver les couches avec le reste de votre linge, tant que la température ne dépasse pas les 60°C, afin de ne pas abîmer vos couches (voire 40°C pour certaines matières). Très peu de lessive suffit et aucun autre produit n’est nécessaire, il est même déconseillé d’ajouter de l’adoucissant, du détachant…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Et pour les tout petits ?

Vous pouvez utiliser n’importe quelle lessive, toutefois il est préférable que celle-ci ne soit pas agressive.

Le séchage en machine est déconseillé, mais tout de même possible à très faible température.

Enfin, il est nécessaire de décrasser les couches quelques fois par an. En effet, les produits de soin de votre bébé ainsi que la lessive rendent vos couches « grasses » et limitent peu à peu leur absorption. Pour ce faire, il suffit de lancer un cycle de lavage long à 60°C, sans lessive, ou avec un mélange de percarbonate de soude et de vinaigre blanc.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous lancer, le tout étant, vous l’aurez compris, de trouver la solution qui vous correspond le mieux.

Ecrit par Delphine, rédactrice web


Recherches utilisées pour trouver cet articlechoisir les couches lavables, https://clicks aweber com/y/ct/?l=DdAwR&m=3e_Z9Dvf AiFg7Q&b=H49kNaTOc7xcqJq sUgT1A, utiliser couche lavable
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *