Expérience de bonheur n° 22 : transformation d’une onde de choc en onde de charme

Je suis chez  ma grand-mère en train de vider le lave-vaisselle. Elle a préparé le thé et m’appelle pour le goûter.

–        « J’arrive »

Elle me relance. Puis comme je suis toujours en train de vider le lave-vaisselle :

–        « Tu es têtue quand même »

Communication non violenteJe profite de l’occasion pour tester la reformulation et l’aider à se connecter à l’impact que j’ai sur elle.

–        « Tu me trouves têtue ?»

–        « Oui, qu’est-ce que tu fais, depuis que je t’appelle »

–        « Tu voudrais que je vienne ?»

–        « Oui le thé va refroidir, laisse tomber le lave-vaisselle, tu le feras plus tard »

–        « Tu veux que je vienne prendre le thé maintenant tant qu’il est chaud ?»

–        « Oui, viens prendre le thé avec moi !»

–        « Tu as envie qu’on prenne le thé ensemble. »

Voila comment je ne me suis pas sentie « têtue » et comment j’ai décodé ce que ma grand-mère entendait derrière ce mot. Elle voulait simplement partager un moment avec moi, prendre le thé encore chaud ensemble.

Le mot d’Alexandra :

Cela fait du bien de se comprendre et d’éclaircir les « remarques », « piques », « étiquettes » que l’on reçoit qui ne sont souvent que des malentendus. En les éclaircissant et en se connectant à soi et à l’autre, ces jugements deviennent des cadeaux, un moyen d’entrer en réelle communion avec l’autre.

Que risquons-nous à expérimenter ?

Vous aussi partagez vos expériences dans les commentaires !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 commentaires


  1. Coucou ! Merci pour ce joli billet !
    D’ailleurs, c’est quelque chose que j’essaie d’apprendre : entendre au-delà de ce qui est dit…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *