Expérience de bonheur n°23 : sourire à un enfant triste

 

Je récupère mes courses au drive. Dans la voiture garée à côté de moi, j’entends un homme parler de manière pas sympathique. A sa façon de parler, il s’adresse à un enfant.

Je ne regarde pas, cela ne me concerne pas. Malgré tout, je ressens de la peine pour cet enfant. Je le regarde.

 

Enfant triste

 

C’est une fille qui doit avoir 5 ans et qui est assise sur son siège auto. Nos regards se croisent et se fixent.

Je ne vois pas comment intervenir d’autant qu’il n’y a rien à faire. Pourtant, je sens son regard s’attacher au mien. Je tente un petit « coucou » avec la main.

Timidement, elle me répond… Je lui souris, elle aussi… Je démarre le cœur soulagé.

Un seul geste, un seul sourire et nos cœurs se sont nourris.

Un bon sourire et tout s’éclaire.
Citation de Charles Trenet ; Amour… amour (1937)

Et si sourire à un inconnu était le début vers la paix ?

Qu’en pensez-vous ?

Recherches utilisées pour trouver cet articleComment faire sourire un enfant triste

3 commentaires


  1. Je fais ça tout le temps. Mes ados me demandent régulièrement : « Tu la connais ? ».
    😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *