Publié par Laisser un commentaire

3 bonnes raisons d’adopter le langage des signes bébé

langue des signes bébé

La langage des signes bébé : un outil efficace pour aider votre enfant à communiquer avant la parole, exprimer ses émotions et développer des compétences.

Voici 3 arguments qui devraient vous convaincre d’essayer la Langue des Signes Bébé.

Bébé Pleure beaucoup : la Langue des Signes réduirait la frustration

Vous vous demandez pourquoi bébé pleure beaucoup ? Peut-être essaye-t-il de communiquer avec vous pour exprimer ses besoins, ses émotions ou décrire ce qu’il voit. Bébé est extrêmement sensible à la frustration et ne peut pas attendre quand il a faim, qu’il est fatigué ou qu’il a besoin de tendresse. Tout petit, il est déjà un être pensant qui doit apprendre à vivre avec des maux qu’il ne peut vous raconter. En apprenant ensemble à communiquer par les gestes, vous l’aidez à traverser la phase préverbale en s’exprimant tout en renforçant votre complicité mutuelle.

langue des signes bébé
maman et bébé signent

 

La langue des signes peut aider bébé à parler plus vite

De nombreux parents se demandent comment aider leur enfant à progresser dans l’acquisition de la parole. Si la norme veut qu’un enfant prononce son premier mot (en général papa ou maman) autour de 1 an, il est impossible de savoir à quel âge le vôtre commencera à parler.

La langue des signes bébé peut aider votre enfant dans ses apprentissages de la langue pour plusieurs raisons :

 

  • l’apprentissage précoce de formes de communication incite le jeune enfant à vouloir communiquer de toutes les manières possibles. Dès qu’il pourra prononcer les syllabes, il voudra sans aucun doute transposer les gestes en mots. Se faire comprendre et entendre est un besoin humain au même titre que manger ou dormir. Le bébé a des capacités d’apprentissage incroyables. Associées à la volonté, voilà un cocktail pour une acquisition rapide de la parole ;

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Sophie Rabhi : STOP à la maltraitance infantile !

 

  • la mise en place de la langue des signes bébé est un acte réciproque qui vous incite à être attentif à votre enfant et à sa communication. On a longtemps cru qu’il ne servait à rien de parler à un très jeune bébé qui n’aurait pas les capacités cérébrales de comprendre. Les chercheurs ont aujourd’hui démontré que non seulement il vous comprend mais aussi que l’utilisation d’un vocabulaire varié dès la naissance l’aide à parler plus vite. La langue des signes bébé vous pousse à parler lentement, en face à face. Bébé sait qu’il peut communiquer et a le droit d’être écouté ;

 

  • signer aide l’enfant à se concentrer. Or, la concentration est un apprentissage majeur de la petite enfance. Vers 2 ans, bébé change d’activité en moyenne toutes les 8 minutes ! Les enseignants rapportent aujourd’hui les difficultés de certains enfants à se focaliser. En lui permettant d’apprendre la concentration très petit, votre bébé s’entraine. Quand viendra le moment d’apprendre ses premiers mots, son cerveau pourra se canaliser plus facilement sur ces nouvelles notions ;  

 

  • la langue des signes bébé aide à l’acquisition de la représentation symbolique des objets. Le célèbre psychiatre spécialisé en pédiatrie, Jacques Lacan, affirme que du symbole se crée le sens et le mot. Isabelle Filliozat, dans son ouvrage “J’ai tout essayé”, explique plus simplement comment le cerveau opère une représentation en image. Un dessin très drôle où un homme dit : “Ne pensez pas à une girafe” illustre ce propos. En signant “dormir” à votre enfant, son cerveau associera le geste à l’image de son lit. Plus tard, il fera des connexions entre son couchage, sa représentation gestuelle et le mot à prononcer.

Une solution pour la crise des 2 ans ?

Votre bébé de 2 ans fait des crises de colère, de pleurs et s’oppose sans cesse ? C’est certainement la crise d’opposition aussi nommée la “terrible two”. C’est une phase de transition entre la très petite enfance où bébé est totalement dépendant de vous et l’enfance. Votre enfant construit son identité en apprenant le “je” et en résistant à vos demandes par l’utilisation massive du “non”. Non ! Bébé ne veut plus manger ce plat qu’il adore d’habitude et trouve que c’est une bonne raison pour étaler son repas sur le sol (ou le mur). Non !, bébé ne veut pas dormir et préfère se rouler par terre et se taper la tête sur le sol. Une sorte de première adolescence. Mais votre bébé qui veut être un grand n’a ni la maturité cérébrale pour gérer ses émotions ni les mots pour exprimer ce qu’il ressent. La langue des signes est une solution pour la crise des 2 ans et peut l’aider tout en vous apportant un soutien pour cette étape cruciale du développement. Exprimer aide l’enfant à se décharger du trop plein d’émotions et à prendre du recul, que ce soit par le langage verbal ou le langage des signes. En lui apprenant à figurer sa colère par exemple, vous l’aidez à ne pas pousser, mordre ou taper un copain qui lui prend un jouet. Si bébé connaît le signe qui représente la frustration, il pourra vous en faire part au lieu d’hurler ou de casser ses jouets quand vous lui refusez un gâteau avant le repas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les Passeuses d’histoires

 

Des gestes faciles à apprendre pour de grands résultats, pourquoi s’en priver ?

Signer avec bébé n’est pas réservé aux familles qui ont des membres sourds-muets. La communauté scientifique ainsi que de nombreuses mamans rapportent les avantages de ce langage qui est très simple à mettre en œuvre. Vous pouvez commencer à signer avec votre enfant dès ses 6 mois, âge où bébé comprend ses premiers mots. Pour débuter, il est fortement conseillé de n’utiliser que quelques signes qui se rattachent à des besoins : dormir, manger, téter et boire par exemple. La mise en place est aisée puisqu’il vous suffit d’apprendre ces gestes et de les utiliser à chaque fois que vous prononcez le mot. Le mieux est d’attendre que bébé vous regarde attentivement. Petit à petit, le jeune enfant intègre la gestuelle en même temps que la sonorité. Un jour, en général autour de 10 mois (âge variable selon les enfants), votre chérubin signe son premier mot. Vous pourrez alors vous amuser à apprendre ensemble de nouveaux signes en fonction de ses intérêts et de vos habitudes. Certains signes comme encore, changer la couche, bain, soleil ou chien sont très appréciés des tout-petits qui prennent plaisir à signer encore et encore pour décrire leur environnement. D’autres gestes vous permettent de l’aider à décrire ses émotions : peur, tristesse, mal, fatigué, faim.

 

Comme vous pouvez le constater, apprendre la langue des signes bébé est très facile et progressif. Certaines familles se contentent de 10 gestes quand d’autres en utilisent plus d’une centaine. Certains bébés accrochent très vite et d’autres jamais. Il n’y a pas de normes mais il est certain qu’il est intéressant d’essayer quelques mois pour tenter de réduire la frustration de bébé.  La langue des signes est d’ailleurs une demande de votre enfant. Très petit, il trouve déjà des solutions pour vous exprimer qu’il souhaite être porté en vous tendant les bras ou il se frotte les yeux pour vous montrer sa fatigue. 

 

Ce qu’il faut retenir de la langue des signes, c’est qu’elle vous aide à donner les clés à votre bébé pour s’exprimer. Facile à mettre en place au quotidien, elle renforce la complicité entre vous et votre jeune enfant. En l’adoptant, bébé se sent entendu et communiquer devient une habitude. Il acquiert plus vite la parole, parle de ses émotions. 

Pour débuter avec la langue des signes bébé, je vous conseille un super ouvrage rédigé par Nathanaëlle Bouhier-Charles et  Monica Companys. Signe avec moi. Accessible à tous, il vous permet de mettre en place la communication par les gestes à la maison.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  6 idées pour vivre dignement les colères de nos enfants

 

Un grand MERCI à Maude Tilliez, rédactrice Web, pour cet article Clignement d'œil

Recherches utilisées pour trouver cet articleapprendre le language des signes au enfants, le langage des signes pour enfants, obstacles communication bébé, pourquoi un enfant abandonnne la langue des signes pour la paroles
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *