Mort de mon grand père : son (petit) geste qui a changé ma vie

En deuil de mon grand-père, un homme généreux, sensible, ouvert, chaleureux, accueillant, protecteur, rieur, travailleur… Je partage avec vous une histoire que j’ai vécue avec lui et qui m’a évité des angoisses et des terreurs nocturnes. Une histoire banale, que beaucoup prendront peut-être comme un épi phénomène mais qui pour moi reste aujourd’hui encore, à presque 40 ans toujours gravée dans mon cœur.

J’avais peur

Quand j’étais enfant, à partir de mes 4 ans je crois, mes parents travaillaient souvent tard et il était fréquent qu’ils ne rentrent pas avant 22h. J’avais pour consigne de me coucher à 20h. Nous étions voisins avec mes grands-parents paternels. J’étais cependant seule dans l’appartement avec mon chien Swan, un superbe colley. L’endormissement n’était pas serein, j’avais peur du noir, des voleurs… le moindre petit bruit dans la maison me terrorisait.

Il m’a offert sans juger

L’été de mes 9 ans, j’ai eu la chance de partir en vacances avec mes autres grands-parents à la mer à La Palme, dans le Sud de la France. Un jour nous sommes allés à Narbonne et dans un grand magasin, mon grand-père m’a demandé ce que je voulais. Ce que je voulais, je le savais très bien, le plus beau cadeau qu’il puisse me faire, ce dont je rêvais depuis des années et que ma mère m’interdisait formellement : un WALKMAN !

Allais-je oser braver l’interdit ? (Ma mère craignait que je devins sourde)
Allais-je repartir du magasin avec ce trésor  ?

Ce walkman n’était pas une passade. Il était certes un objet à la mode de notre société de consommation mais il représentait (je l’ai compris plus tard) surtout pour moi un moyen d’éviter ma peur du bruit la nuit. Grace à lui sur mes oreilles, je ne prêtais plus attention au moindre petit bruit de la maison et je pouvais m’endormir plus sereinement.

En m’offrant ce présent mon grand-père était bien loin d’imaginer ce qu’il me permettait de vivre. En revanche en m’offrant ce que je désirais et non ce que lui désirait pour moi, il avait de fortes chances d’assouvir mes besoins.

En m’offrant ce cadeau mon grand-père m’a allégée d’une peur profonde et m’a donné une forte confiance en moi.

Comme je vous l’ai dit, c’était un homme généreux et sensible. Il ne m’a pas offert un simple walkman (ça aurait déjà été très bien), il m’a offert THE WALKMAN, le plus beau de tous, le rouge et noir (à l’époque ils étaient tous noirs). Je ne voyais que lui sur l’étagère !

walkman

En m’offrant le plus beau, j’ai reçu un message de reconnaissance positive :

« Tu mérites le plus beau. Tu mérites ce qu’il y a de mieux ».

Il m’a même offert son temps

Et ce n’est pas tout. En rentrant du magasin, nous avons tout de suite essayé le walkman. Il ne marchait pas. Mon grand-père s’est dit : « peut-être que ça ne capte pas. » Il a regardé par la fenêtre et a vu une colline. Nous avons fait une longue marche tous les deux pour accéder au sommet. Le walkman ne fonctionnait toujours pas. La nuit tombant, nous sommes rentrés et nous sommes aperçus en arrivant que nous n’avions pas bien enclenché le casque…

Encore une fois, dans la ligné de sa générosité, il m’a offert son temps, son attention et j’étais IMPORTANTE pour lui.

Cette journée était la mienne. J’étais sa priorité ! Il ne se l’était pas imposé pour me faire plaisir, pour compenser quelque chose ou autre, juste de la pure GENEROSITE et de l’AMOUR, l’engrais nécessaire à l’enfant.

Ce type d’expérience et de message, on ne le reçoit pas tous les jours. Ca marque positivement et durablement une personne.

Aujourd’hui, à la mort de mon grand-père, je repense à cette histoire, à ce moment de confiance absolue qu’il m’a témoigné.

Il m’a donné, bien plus qu’un simple walkman, il m’a donné ce dont j’avais besoin pour grandir.

C’est ce que je retiens de lui après sa mort

Ce que je retiens de cette histoire, ce n’est pas d’offrir tous les jours à nos enfants ce qu’ils réclament, loin de là, c’est expérimenter au moins une fois dans notre vie la générosité de son grand-père, son père, un ami ou un voisin.

Ouvrir notre cœur à un enfant, faire preuve de générosité, d’un mot, une phrase, un regard, un cadeau, un geste  cela peut changer durablement et bénéfiquement le cours de son existence.

Il y a des souvenirs que l’on n’oublie pas.

Merci !

Toute ma gratitude va à Mon Papi d’amour, ainsi qu’à toutes ces personnes qui, par un geste simple de générosité gratuite et sans attente nous ont permis de croire que le meilleur pouvait nous être réservé !

Aimez ! Partagez ! Merci !

Vous pouvez aussi voir cet autre article qui concerne mon grand-père : quand l’enfant donne naturellement le meilleur de lui-même.

DSC_0335


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet articleM Petit Entre M E Mon Grand Pere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *